web
	counter
Fou qui fait le délicat - SAUVÉS PAR LE KONG
READING

Fou qui fait le délicat

Fou qui fait le délicat

Fou qui fait le délicat
Photo by Ben Felten
Instagram @benfelten /
« Hong-Kong, une ville de verres et de lumières, née dans la hâte et la sueur. »
Gérard Henry

De son visage de nacre

Déteint l’acrimonie,

Et la poupée Wanchai

Qui a dit mille fois oui

Se navre.

 

Je fraye avec vipères

Dont le venin se lasse,

Planche-à-billète court

Et vitupère à corps

Perdu.

 

Les hommes qui payent

Pour me punir de plaire,

Le rouge des strass puis…

Les Alcôves arrières :

Mes mues.

 

Client vitupère

A mon corps défendant

Infuse son venin,

Frère,

Et court.

 

Mon corps est-ce moi?

 

Mon ventre digère,

Leur pénis d’émoi nul.

Ils aboient,

Et leurs buildings

Font des émules.

 

Aux Soleils de janvier

Aux fissions de l’Atone,

Ma nuque se gorge de rayonnées,

Et l’instant prouve qu’arraisonnent

Aux berges de l’Hiver

Les noces de l’été.

 

Villons, millions, pavillonnent,

Tous les matins du Monde,

J’entends,

Je crois entendre

Les fous qui font les

Délicats.

 

Ton cœur est-ce à moi?

 

Vole et fracasse

Les Minuit lasse.

C’est l’heure inespérée

Des chromatismes en dingue.

Folle l’heure découpée

Où j’ai vendu ma Fleur

En aparté.

 

Saisissons nous,

Faisons l’amour mieux

Reproduisons les rimes

Que trop tard

Sur les Quais d’Seine

Nous avons

Égarées.

 

Fou qui fait le Délicat,

Toi qui livres l’à peu près

Fou qui écoute mais n’entend pas,

Vois mes sourires éclos

Au dos des Voluptés.

 


RELATED POST

INSTAGRAM
KNOW US BETTER