web
	counter
« Françoise par SAGAN» - SAUVÉS PAR LE KONG
READING

« Françoise par SAGAN»

« Françoise par SAGAN»

« je crois toujours que les choses vont s’arranger. À chaque fois que je vois un film sur Jeanne d’Arc je me dis qu’elle va s’en tirer. » Merveilleux, non? Et toutes les interviews sont de la même veine: de la profondeur, de la drôlerie, de l’élégance, de l’intelligence. Caroline Loeb, 27 mai 2019

Entretien avec Caroline Loeb qui jouera seule en scène mercredi 5 juin « Françoise par SAGAN» à Hong-Kong.

TICKETS en vente ici

238 Chai Wan Road, 852 Shau Kei Wan, Hong Kong


Il est 9 heures à Paris, 15 à Hong-Kong et celle qui s’avouait volontiers « paresseuse » dans les années 80 avec son tube interstellaire « c’est la Ouate » (ça y est vous l’avez en tête) a toujours la même voix suave à l’autre bout du
fil et du monde. Elle nous raconte la genèse de ce spectacle à ne pas rater.

f16ae173-3b72-44fd-bce8-4ffa3257b9a9Verbatim 

  • Bonjour Caroline, question bateau mais passage obligé: c’est la première fois que vous venez en Asie?

Je suis déjà allée au Japon il y a une dizaine d’années pour présenter un spectacle À Tokyo et j’en avais profité pour aller à Kyoto mais je suis super excitée à l’idée de découvrir Singapour et Hong Kong.

  • Ce spectacle autour des interviews de Françoise Sagan est rodé depuis quelques temps déjà n’est-ce pas?

Oui depuis trois ans je l’ai déjà joué plus de 300 fois, À Paris bien sûr mais aussi en tournée en France, à Londres. C’est un spectacle qui voyage bien.

  • Vous préférez chanter ou monter sur les planches?

Je n’ai même pas eu à choisir car cela fait 25 ans que je fais de la mise en scène, notamment des spectacles musicaux comme Shirley qui a eu un Molière en 2000. En fait j’ai commencé par faire du théâtre et puis après il y a eu ce tube « c’est la Ouate » qui m’a mise en lumière mais depuis plus de 15 ans je suis de retour à la scène avec des spectacles comme Les Monologues du vagin ou encore George Sand, ma vie, son œuvre. Et puis on m’a offert le livre des interviews de Sagan qui m’a complètement bouleversé. J’ai eu l’idée et l’envie d’en faire un monologue. Le théâtre et la mise en scène sont donc mes premières amours, ajoutées à la passion de la littérature… La création de ce spectacle allait de soi.

  • Et cette passion pour la littérature, pour les mots vous viennent d’où?

J’ai commencé à chanter parce que j’écrivais justement des textes. C’est par l’écriture que tout est arrivé.

  • Vous aviez écrit c’est la Ouate ?

Coécrit !

  • Comment s’est déroulée la découverte avec les interviews de Françoise Sagan?

Par Alex Lutz qui m’avait déjà mise en scène dans le spectacle George Sand, et il m’a lu une phrase qui m’a fait beaucoup rire : « je crois toujours que les choses vont s’arranger. À chaque fois que je vois un film sur Jeanne d’Arc je me dis qu’elle va s’en tirer. » Merveilleux. Et toutes les interviews sont de la même veine: de la profondeur, de la drôlerie, de l’élégance, de l’intelligence. Il y a plein de choses qui m’ont touché de manière très intime. Quand j’ai parlé du projet à Alex Lutz, qui était donc à l’origine du déclic, il a accepté tout de suite de faire la mise en scène.

  • Dans cette vie d’interviews (entre 1954 et 1992) dont vous allez interpréter la principale intéressée, vous vous confondez avec l’écrivaine culte et précoce de « Bonjour tristesse » (Sagan n’a que 18 ans quand en 1954 quand le livre devient un best-seller).

Sur ce spectacle oui il y a la volonté d’un mimétisme avec Sagan. L’idée est que l’on m’oublie totalement pour rentrer dans sa pensée. Quand le public me voit sur scène, avec les lumières, la perruque, la démarche et l’attitude, c’est Françoise Sagan qu’il voit. Sur toutes les interviews, on a sélectionné ce qui d’après nous restera l’essence de Sagan puis nous la faisons revivre le temps d’un spectacle intime.

 

fc91b9e0-baec-4c41-9867-da6bdbfd0caa

 

A partir des textes de ses interviews publiés chez Stock, « Je ne renie rien », Caroline Loeb tisse un monologue dans lequel l’auteure de « Bonjour Tristesse » se révèle avec toute sa tendresse, son intelligence féroce, et son humour subtil. Émouvante, drôle, lucide et implacable, Sagan nous parle de son amour absolu pour la littérature, de la fragilité des hommes, de l’importance du désir, de son dédain pour l’argent, de sa passion pour le jeu, et de la mort en embuscade. Mise en scène à nouveau par Alex Lutz, la comédienne incarne de manière étonnante cette passionnée de la vie, toujours sur le fil du rasoir.


RELATED POST

INSTAGRAM
KNOW US BETTER