web
	counter
"Cathédrales de Bambous" en couverture du magazine Trait-d'Union ! - SAUVÉS PAR LE KONG
READING

“Cathédrales de Bambous” en couverture...

“Cathédrales de Bambous” en couverture du magazine Trait-d’Union !


Cathédrales de Bambous
en couverture du magazine

– INTW et poèmes à découvrir dans le n•125 / Avril 2021

Urban Variations - 95 - Scaffolding to the cloudy sky

Cathédrales de Bambous

Fruit d’une rencontre entre Cyrille Bellier, passionné de photographie, et Matthieu Motte, professeur, journaliste et poète à ses heures, « Cathédrales de Bambous » est avant tout un hommage poétique à Hong-Kong. Les auteurs vous entrainent dans un voyage poétique et visuel à travers un portfolio d’art grand format. Une façon pour les deux auteurs de rendre à cette ville qui leur a tant donné. Retrouvez Sven Larsonn qui nous en parle avec poésie et passion. Une seule question lui a été posée : parlez-nous de « Cathédrales des bambous » ? Ses réponses…

Par Catya Martin

 

«Souvent pour faire simple, je dis que ce sont de petits poèmes inspirés de grandes photos. Celles de mon ami Cyrille Bellier qui a su anamorphoser la skyline de la ville ; carte postale mille fois vue, pour en révéler la puissance et la beauté symétrique », explique Matthieu Motte. « Dans le portfolio est retranscrit en poèmes ce que j’ai vu et ressenti ici depuis que j’y ai posé le pied en 2015. Ce confetti de chine est devenu mon labyrinthe de lumens, de renaissance, de salut ».

« Je vois ces photos comme des portes à traverser, des passerelles qui me permettent de circuler librement dans le temps et l’espace, aiguillé par l’obsession de trouver la lumière, mais aussi de percevoir et rendre visibles des horizons derrière l’acier et le pixel », se plaît-il à expliquer.

« J’y vois volonté de puissance et corridors de marbre, j’y entends les bruissements des pinceaux de peintres et même des voix d’outre-tombe, j’en ressens le macadam édenté et les lianes qui fendent la pierre. Mais Il me restait à mettre en mots la géo-poétique de cette ville qui nous fascine, qui nous inspire, avec tout ce qu’elle a traversé ces dernières années, de l’énorme tumulte des foules qui grondent à l’infiniment vicieux d’un virus qui s’instille pour tuer ».

« Et puis cette question en point d’orgue, cette question lancinante à laquelle je ne sais toujours pas répondre : Comment une mégalopole aux mille tours d’acier, aux mille tiges de métal et de verre s’est construite ainsi sur un roc grâce à des bambous… ».

« « En vrai » comme disent les jeunes « Cathédrales » est un voyage poétique, une déambulation au hasard des rues et des quartiers, l’itinérance déjantée d’un type qui se perd tout le temps et qui essaye de retrouver son chemin grâce aux rayons du soleil.

Une quête, sans l’être, ou la fin n’est que le début et quel que soit la direction prise, de Paris à Hong-Kong c’est toujours soi qu’on recherche vraiment ».

« J’espère que vous vous y retrouverez aussi, que vous ayez foulé ou non un jour les fragrances du port au parfums. Ce que vous avez dans les mains et dans les esgourdes est une invitation, un livre grand format dans lequel je vous propose de vous emmener en balade. Suivez-moi », conclut-il. Alors, allons-y, suivons-le !

 

 

勁竹聖殿  : Cathédrales de Bambous

Par Sven Larsonn & Cyrille Bellier

勁:énergie, puissant, force

:bamboo

:sacré, divin

殿:palais, temple

7a4f3705-0d88-4104-aef8-4d97aab1d795

 

Cette traduction a été rendue possible grâce à Yi Liu, professeur de mandarin et de cantonais chevronnée qui a pris le temps d’écouter les lectures des poèmes, de bout en bout, du Peak à Stanley en passant par Sheung Wan et Impulse Bay, qui a traversé avec nous les nefs de bambous, ondoyant entre les photographies folles de Cyrille, nos explications en français et tout ce que l’on a voulu exprimer, exposer, projeter dans ce portfolio poétique.

Ce fut haletant, irisé et radieux –
Yi Liu en a retranscrit la quintessence qui figurera sur la couv’ et les feuillets poèmes / photos.

Grâce à elle, quiconque ouvrira ces Cathédrales de Bambous pourra s’aventurer dans ce voyage et découvrira :

 

9423c0d1-e9af-48fa-89d3-efdcc815672c

 

Les lumières du soleil, celles qui dardent et celles qui bruissent, celles qui narguent et celles qui aiguillent.
Des couleurs et des fragrances du port au parfums
des Ombres, projetées et portées et des lianes saxifrages
des Caresses de Vent et des orages transatlantiques
Des étoiles qui refusent de se consteller sur des échiquiers de Penrose
Une Ville à rendre visible, des heurts, des promesses et du macadam édenté
Des voyelles sanguines et des vagues qui n’existent pas, des typhons d’obsession
Des vieux sages patraques, des Philippines qui tapent le carton sous des arabesques de verre
Des courbes à chiffres qui s’égrènent, des pythies aphones, des bonzes verts-de-bronze dans des bazars de charité
Des horizons derrière l’acier, des labyrinthes en contours

 

Urban Variations - 87 - Yick Fat Building Crossed X-Cloudy
Une Alchimie de verbes rares et de sensations intactes à revivre à la lecture, à revivre à la photo
Des passerelles dans le temps et l’espace, des tunnels vertigineux du carbone au diamant
Des porte-conteneurs qui contiennent des chrysalides.
Un au-dela au dedans, des flashbacks de Paname, de Londres, de Brest, de la rue d’Odessa
Des hapax et des néologismes qui croustillent sous la dent

Grâce à elle, ce projet s’inscrit pleinement dans notre démarche d’intégrer les identités française et hongkongaise dans l’élan poétique dont nous avons cruellement besoin, ici et maintenant !

 

Urban Variations - 54 - Scaffold Kite 4 II

 

Exposition jusqu’au 8 mai

KC100 Art Space à Kwai Chung aux côtés de Christine Blom et de ses céramiques.

Le portfolio est disponible ! Pour ceux qui souhaitent l’acquérir.

Pour plus d’information,

Page Facebook : https://www.facebook.com/coiffurepourames


RELATED POST

INSTAGRAM
KNOW US BETTER